Actualités

Projet Lisungi : Mise en place du Réseau des journalistes des filets sociaux

La structure a été installée le 18 décembre à Brazzaville au cours d’un atelier d’information et de sensibilisation des journalistes au fonctionnement du projet Lisungi, cofinancé par le gouvernement congolais et la Banque mondiale.

Le Réseau des journalistes des filets sociaux s’est fixé, entre autres objectifs, de montrer aux ménages bénéficiaires du projet, l’utilité de respecter les conditionnalités. Il a également reçu mission de maîtriser et vulgariser les concepts utilisés dans le cadre du projet Lisungi, notamment la protection sociale non contributive, le système de filets sociaux, les transferts monétaires et les filets de sécurité alimentaire.

Dirigé par Modeste Onday de la télévision nationale congolaise, ce réseau vise également à accompagner la mise en œuvre du plan de communication du projet et à amener les décideurs à accompagner les ménages à respecter les conditionnalités. Ceci dans la construction des infrastructures et l’affectation du personnel dans les structures de santé et de l’éducation dans les zones pilotes du projet. Outre la mise en place du réseau, l’atelier organisé par Glad Services, agence de communication recrutée dans le cadre de l’exécution du projet, visait à informer les journalistes du fonctionnement du projet, notamment le processus de ciblage; la typologie des ménages; le mode de paiement; les plaintes; la préservation et la perte de l’allocation.

Ainsi, les journalistes sont devenus en quelque sorte les points focaux au niveau des médias. En effet, la vingtaine des participants présents a suivi trois exposés portant respectivement sur le projet Lisungi, la Politique nationale d’action sociale (PNAS) ainsi que les grands axes du plan de communication. Présentant la PNAS, le chef de service à la direction des études et de la planification du ministère des Affaires sociales, Martial Nkouka, a rappelé que Lisungi est une des composantes de plan adopté en 2013.

Parlant proprement de Lisungi, le responsable de la communication du projet, Paul Nganongo, a présenté le processus de sélection des ménages avec le rôle central des communautés organisées au sein des comités communautaires de ciblage. Il a aussi expliqué le mode de paiement des ménages dont le montant de l’allocation varie selon la taille du ménage ; les conditions de préservation ou de perte de l’allocation. A ce sujet, Paul Nganongo a indiqué que la préservation ou la perte de l’allocation sont liées au respect ou non des conditionnalités par les ménages, à savoir envoyer les enfants à l’école, les faire vacciner ainsi que participer aux activités d’IEC dans les structures de santé et des affaires sociales dans les zones de projet

Source : Les Dépêches de Brazzaville => Parfait Wilfried Douniama